SipSup, le tout premier verre social

SipSup

À notre époque absolument tout le monde prend des photos avec son téléphone, il a même remplacé l’appareil photo depuis quelques années. Cependant une fois les photos postées sur les réseaux sociaux, il est rare que nous les regardions à nouveau. Le verre SipSup est justement là pour changer les choses.

En très simple, il s’agit du tout premier verre qui vous permet de stocker des photos dans une application dédiée. Celle-ci ne se déverrouille qu’avec le logo SipSup qui se trouve sur le verre.

Il existe deux manières de l’utiliser : en tapotant le verre avec votre portable, ce qui permet d’obtenir une photo qui apparaît sur votre écran de manière aléatoire. Ou bien en scannant le logo pour afficher une galerie, qui ressemble à celle d’Instagram, avec toutes les photos partagées.

On trouve cette idée vraiment chouette pour stocker des photos pendant une soirée, un événement presse ou encore un mariage. Cela permet d’ailleurs de rendre un peu plus sympathique la corvée nettoyage pour ceux qui doivent faire la vaisselle ;).

Il est également possible de commenter les photos, de manière à laisser des petits mots à vos proches qui utiliseront ces verres par la suite.

Attention tout de même à ce que le côté « social » ne vienne pas pour autant casser un échange physique qui existe. On passe tellement de temps sur nos téléphones que ce serait franchement regrettable de ne pas profiter pleinement de ces moments entre amis.

Pour l’instant le SipSup est encore au stade de lancement, ses créateurs ont lancé une campagne de financement participatif sur le site Kickstarter. Cliquez ici si le projet vous plaît et que vous souhaitez leur donner un petit coup de pouce.

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

0 Commentaire

Aucun commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *