On a testé pour vous le nouveau brunch du Meurice

brunch le meurice cover

Les lecteurs assidus du blog le savent, nous avons un sens légendaire du sacrifice et sommes toujours d’accords pour tester de nouvelles adresses. Lorsque l’on nous a proposé de découvrir l’exceptionnel brunch dominical du célèbre Palace Le Meurice nous avons donc tout naturellement accepté.

Proposé depuis peu à toutes les personnes qui souhaiteraient s’offrir un moment de luxe, ce nouveau brunch est à noter dans votre carnet des incontournables à faire cet été.

Plutôt qu’un long discours, voilà le menu qui devrait à lui seul vous mettre l’eau à la bouche :

menu brunch le meurice

Comme vous pouvez aisément l’imaginer, nous avions envie de goûter à tout ce qui passait sous nos yeux. Notre estomac nous a tout de même obligé à rester un minimum raisonnable.

Les amateurs de buffet y trouveront nécessairement leur compte, mais c’est également le cas de ceux qui préfèrent les repas plus traditionnels. En effet, en plus de la partie présentée au buffet un oeuf du jour vous sera apporté à table et vous aurez la possibilité de choisir un plat servi à l’assiette.

Nous avons opté pour le homard canadien grillé, pommes allumettes et le risotto aux artichauts, Parmigiani Reggiano. Une symphonie de saveurs dons nos papilles se souviendront encore longtemps.

Il nous parait également nécessaire de préciser que le cadre est vraiment magique et le service exceptionnel. On est dans un Palace et cela ne fait aucun doute !

Cliquez ici pour retrouver toutes les photos de ce brunch au Meurice.

Le Meurice – 228 rue de Rivoli – 75001 Paris

Brunch le dimanche de 12h00 à 14h00

Avec une coupe de champagne : 120 € – Sans coupe de champagne : 95 €

Réservation  : 01 44 58 10 55

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

0 Commentaire

Aucun commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *