La ville de Paris sélectionne 56 Food Trucks

Tout plaquer pour un food truck

Nous vous l’avions annoncé récemment, la Mairie de Paris a décidé d’ouvrir des emplacements pour les Food Trucks. Anne Hidalgo a tenu sa promesse et ce sont au total 154 entrepreneurs qui ont candidaté en espérant être dans la short list des 56 retenus par la ville.

Pour avoir la chance d’être retenu il fallait d’abord répondre à un cahier des charges complexe : Qualité et diversité des produits, politique environnementale, prix abordables, etc.

Le Camion Gourmand, Mes Bocaux, Bugelski, Daily Wagon, le Canard Huppé, Super Fringale, Bien Fait, etc. On constate qu’il y a des Food Trucks déjà bien connus mais également pas mal de petits nouveaux.

Au total il sera possible de se positionner sur 20 sites différents pendant les 130 créneaux d’occupation encadrés par la Mairie. Sur les dix arrondissements retenus, c’est le XVème a qui sera celui où les Food Trucks seront les plus présents puisqu’il disposera de 5 sites. Plusieurs arrondissements se sont vivement opposés à cette démarche suite à de nombreuses plaintes déposées par les restaurateurs.

La très mauvaise surprise c’est que chaque camion devra s’acquitter d’une taxe mensuelle de 8% du chiffre d’affaires. Ce qui est totalement inadapté à ce secteur où les marges dépassent rarement 10%. Cela risque d’inciter les propriétaires à ne pas déclarer l’intégralité de leurs recettes…

Affaire à suivre donc !

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

4 Commentaires

  1. Avatar
    Les Tasters juin 25, 2015

    On voit qu’il est toujours difficile en France de faire de la place aux nouveautés, commercialement et légalement. Le combat taxis/TC en est une autre preuve. Les réalités du marché sont mal appréhendés et les clients en fait toujours les frais.

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 juin 25, 2015

      Entièrement d’accord !

      Reply
  2. Avatar
    leboucherbio septembre 05, 2015

    ce que j’apprécie le plus dans cet article c’est que vous ayez utilisé le mot « entrepreneur » .
    Dès que l’on est un commerçant non sédentaire, nos élus ont tendance à oublier que derrière il a une entreprise, une économie, des hommes et des femmes qui bossent leur passion à plein temps….alors bravo !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 septembre 05, 2015

      Merci :)

      Reply

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Your email address will not be published. Required fields are marked *