Dangerous Popsicles, des glaces imprimées en 3D

Dangerous Popsicles 3

Dangerous Popsicles est une initiative plutôt rigolote qui consiste à créer des moules en silicone pour faire ses propres glaces. Parler de confection de glaces avec l’arrivée du froid n’est pas forcément le bon moment, mais il parait que cette semaine il fera beau, alors on va dire que c’est notre façon à nous d’encourager le soleil à pointer le bout de son nez ;).

Cette idée lancée par la designer Wei Li consiste à créer des glaces que l’on peut difficilement considérer comme « user friendly » puisqu’elles sont réalisées en formes de différents cactus et virus. Le principe est de commencer par constituer les moules grâce à l’aide d’’une imprimante 3D, avant de les remplir d’eau et de sucre.

Dangerous Popsicles

Le but étant d’obtenir un résultat que l’on déguste d’abord « avec ses yeux et son esprit », en tout cas c’est ce que nous explique Wei Li. Il est vrai que lorsqu’il s’agit de déguster un cactus ou un virus, on ne peut pas rester indifférent ! On vous laisse apprécier le travail détaillé dans cette vidéo :

.

Même si à ce jour les initiatives qui mêlent l’impression 3D et l’alimentaire restent limitées, on peut clairement prévoir que cette pratique va s’inviter de plus en plus dans nos cuisines. D’ailleurs les fabricants d’imprimantes 3D travaillent sur un modèle au tarif accessible, qu’ils devraient dévoiler d’ici les fêtes de Noël.

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

3 Commentaires

  1. Avatar
    Luna octobre 29, 2014

    C’est vrai que l’impression 3D va être un vrai enjeu pour la gastronomie. Merci Les gourmands 2.0 :)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 octobre 29, 2014

      Oui :) D’ailleurs on a vu une imprimante 3D pour faire des objets en chocolat hier soir (au Salon du Chocolat justement…)

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *