Interview : Anne Quesnel, fondatrice du Jardin Délices et Merveilles

Nous avons récemment rencontré Anne Quesnel à l’occasion de l’ouverture de sa boutique « Jardin Délices et Merveilles« , son histoire nous a plue et nous avons souhaité partager avec vous ces échanges.

Jardin Delices et Merveilles cover

Bonjour Anne, est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Anne : J’ai toujours été très gourmande et très attirée par les bons produits. Ma mère est une excellente cuisinière et j’ai été élevée dans cet amour de la cuisine, des bons produits et des grandes tablées joyeuses réunies autour de bons repas. Du coup, j’aime faire la cuisine à mon tour et j’aime cette notion de « faire plaisir » et de partage. J’aime aller sur les marchés pour dénicher de bonnes choses, flâner dans les petites boutiques de province et dégoter de jolis objets d’artisanat.

Il y a tellement de choix en France ! Chaque région a ses spécificités et donc la ressource quasi inépuisable ! Quel bonheur de se dire qu’il y a toujours quelque chose de nouveau à goûter ! Cette notion de gourmandise est omni présente chez moi.

Cependant ma formation n’a rien à voir avec tout ça ! Je suis graphiste et j’ai travaillé dans la presse magazine pendant de nombreuses années. Un jour, je me suis dit qu’il était temps de réaliser mon rêve et j’ai tout arrêté pour créer mon site internet : deliceetmerveilles.com où je réunissais un concentré de produits du terroir et d’artisans d’art sélectionnés un à un. L’idée étant aussi de rendre hommage à tous ces gens qui travaillent beaucoup, avec passion et avec un vrai savoir-faire pour le plus grand plaisir de nos papilles !

J’étais à l’époque cliente d’un magasin de fruits et légumes dans lequel travaillait Samuel (mon associé aujourd’hui). Etant lui-même très pointu sur la qualité des produits, je lui ai parlé de mon projet. Il a tout de suite aimé le concept, et l’idée de travailler ensemble a germé. Trois ans après, nous y sommes ! Nous avons associé nos compétences pour créer Le Jardin Délices et Merveilles !

Peux-tu nous expliquer ce que l’on trouve au Jardin Délices et Merveilles ?

Anne : Des fruits et légumes de qualité. Nous essayons de privilégier les liens directs avec les producteurs français et plus particulièrement, avec les maraîchers d’Ile de France. Nous proposons aussi toute une gamme de fruits et légumes préparés par Pauline, notre chef, qui œuvre dans la cuisine largement vitrée et visible à l’arrière du magasin. Tout est réalisé « comme à la maison ». Pas de matières grasses ajoutées, pas de sel… Tout est sain et diététique !

En plus de ça, il y a bien sûr l’épicerie fine où je présente mes trouvailles et une petite partie artisanat d’art où je présente un peu de notre beau savoir-faire qui a tendance à disparaître…

les fondateurs

En quoi cette épicerie est-elle différente de toutes les autres ? 

Anne : En fait, l’idée du Jardin était de créer un lieu d’échange et de partage. En créant une boutique un peu différente, je voulais interpeller les gens et leur donner envie de prendre le temps de se promener, de poser des questions sur les produits quels qu’ils soient, de discuter recette, terroir, ou d’autre chose ! J’avais envie qu’ils se sentent bien chez nous et de pouvoir partager cet amour des bonnes choses avec eux. Un peu comme une épicerie de village où l’on prend plaisir à se retrouver.

Tu avais d’abord lancé une épicerie en ligne, pourquoi avoir fait le choix d’ouvrir un lieu physique ?

Anne : Tout d’abord, je voulais nouer le contact avec mes clients, ce qui est difficile avec internet. Je n’avais pas de retour sur mes produits, je ne pouvais pas raconter quel producteur faisait quoi, et ça me manquait. En plus de ça, se lancer seule dans l’aventure d’un site marchand était un peu hasardeux !! La mise en place de la logistique était très lourde et la gestion des expéditions difficile. Ne stockant rien, ce sont les producteurs qui expédiaient leurs commandes et en terme de coût de transport, c’était vraiment très compliqué…

La vie de chaque producteur semble avoir une place importante dans ton épicerie, pourquoi avoir fait un tel choix ?

Anne : Parce que sans eux, il n’y aurait rien ! Ces gens travaillent comme des fous, vouent leur vie entière à leur exploitation. Ils aiment leur métier et c’est cette passion là qui fait la différence ! C’est pour ça que c’est bon. Ils donnent en permanence le meilleur d’eux-mêmes pour nous satisfaire au mieux, et je trouve qu’on ne le sait pas assez. C’est pour ça que chaque producteur a sa fiche où j’explique qui il est, comment il travaille et qu’il met tout son cœur dans son métier, sans compter ses heures.

bannière artisan

Si tu devais nous raconter l’histoire d’un seul producteur ?

Anne : Ce serait sûrement l’histoire de Marinette sans qui tout cela n’existerait peut-être pas aujourd’hui ! Elle a été comme le déclencheur de toute cette aventure. C’est la mère de Samuel (mon associé). Lorsque j’ai évoqué mon projet de site avec lui, il m’a fait goûter les biscuits que fabriquait sa maman. Ça a été une révélation ! Je me suis dit qu’il fallait absolument pouvoir partager un tel bonheur gastronomique ! Et ça m’a confortée dans mon idée. Il fallait ouvrir une fenêtre sur ces gens qui font de si bonnes choses.

Je suis allée la voir en Picardie et je suis tombée sur une femme charmante avec laquelle j’ai passé un après-midi vraiment agréable. Elle m’a raconté qu’elle avait eu une autre vie avant les biscuits et les confitures et que ce n’est qu’une fois à la retraite qu’elle avait assouvi sa passion de la cuisine ! Au départ pour ses petits-enfants et puis devant le succès qu’elle a rencontré auprès de ses proches, elle s’est lancée !

Elle voulait retrouver d’authentiques recettes picardes et les remettre au goût du jour. J’ai un faible pour les boules du poilu, un petit biscuit créé par une femme picarde pendant la guerre 14-18, pour son mari poilu. Ces petits sablés ont la particularité de se conserver très longtemps.

Les confitures de Marinette sont tout aussi délicieuses : un vrai bon goût de fruit, avec des mélanges surprenants très réussis ou des saveurs plus classiques comme la fraise, ou la framboise. On retrouve avec elle les confitures de nos grands-mères !

Une question que l’on ne t’a pas posée et à laquelle tu aurais souhaité répondre ?

Anne : Ce que je retiendrais de cette aventure ? Une formidable aventure humaine faite de rencontres très diverses. Des liens très forts se sont tissés avec tous les artisans qui ont accepté de m’accompagner dans mes projets. Ils m’ont fait confiance, ils m’ont aidé et témoigné une réelle amitié et rien que pour ça, ça valait le coup d’entreprendre !

Merci Anne !

Si vous souhaitez désormais faire un petit tour au Jardin Délices et Merveilles :

Adresse : 34 rue du Docteur Blanche, 75016 Paris

Métro : Jasmin ou Ranelagh (ligne 9)

Téléphone : 01 42 88 32 44

Ouverture : Du lundi au jeudi de 8h30 à 13h / 15h30 à 19h30 vendredi et samedi en continue

Site web : http://www.jardin-delicesetmerveilles.com

[googlemaps https://maps.google.fr/maps?client=safari&oe=UTF-8&q=34+rue+du+Docteur+Blanche,+75016+Paris&ie=UTF8&hq=&hnear=34+rue+du+Docteur+Blanche,+75016+Paris&gl=fr&t=m&z=14&ll=48.85319,2.336905&output=embed&w=650&h=350]

Cliquez ici pour voir toutes les adresses des gourmands 2.0 sur une carte.

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

0 Commentaire

Aucun commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *