G.H. Mumm donne une seconde vie aux « Dîners de Faveur »

Les champagnes G.H.MUMM sont intimement liés au monde de la gastronomie. Il n’est d’ailleurs pas rare que ce champagne ait accompagné des repas historiques. Depuis 2009, la Maison ressort les menus de ces fameux repas, pour les soumettre à des chefs prestigieux. Le principe étant de faire revivre ces repas dans des « Menus de Légende ». Chaque année la Maison décide des menus qui seront à l’honneur. En 2010 c’était les menus de l’Elysée, en 2011 un hommage aux maîtres de la haute-cuisine française, en 2012 les menus servis à bord de moyens de transport mythiques et en 2013 les menus de deux banquets remarquables. 

Protocoles de Champagne

Pour cette toute nouvelle édition des Menus de Légende, G.H.MUMM a choisi de rendre hommage à l’univers des « Dîners de Faveur ». Ces dîners mensuels organisés à la fin du 19ème siècle , dans un restaurant parisien, rassemblaient des artistes et des personnalités du monde du spectacle. Des repas exquis, naturellement accompagnés de bouteilles de G.H.MUMM, étaient ponctués d’animations musicales, humoristiques ou poétiques.

A l’origine de ces repas : Pierre Trémoulière et Jules Roques. Le premier est un négociant qui dirige à l’époque l’agence G.H.MUMM de Paris. Le second est le directeur d’un hebdomadaire chroniquant la vie artistique de la capitale, qui s’appelait « Le Courrier Français ».

Chaque Dîner de Faveur était présidé par une personnalité en vue, qui remet à chaque convive un « Diplôme de Faveur ». Un diplôme illustré, tout comme le menu, par un dessinateur du fameux « Courrier Français ».

Ce sont donc cinq chefs étoilés qui devront revisiter, courant juin prochain, le menu du 14ème Dîner de Faveur, un repas donné le 25 juin 1901. Ils devront réinterpréter les différents plats autour de la collection des Grands Crus G.H.MUMM.

Les différents chefs sont :

  • Jean-Pierre Vigato, depuis de vingt ans Chef de l’établissement parisien « Apicius »
  • Nicolas Magie, Chef de l’établissement « Saint-James » à Bouliac
  • Sylvestre Wahid, Chef de l' »Oustau de Baumanière » aux Baux-de-Provence
  • Mathieu Viannay, Chef de l’établissement « La Mère Brazier » à Lyon
  • Pascal Favre D’Anne, Chef de l’établissement « Le Favre d’Anne » à Angers

Voilà le menu en question :

Diners de faveur 1901

Chacun des chefs en a retenu ce qui lui a semblé essentiel, en travaillant autour des différentes cuvées G.H.MUMM, chaque plat devant s’accorder à un champagne différent.

Voilà un petit rappel de la collection des Grands Crus G.H.MUMM :

  • La Cuvée Brut Cordon Rouge, un champagne équilibré, entre fraîcheur et intensité
  • La Cuvée Brut Sélection, l’expression de la noblesse du vignoble G.H.MUMM
  • La Cuvée Blanc de Blancs, un champagne précis, d’une finesse incroyable
  • La Cuvée Blanc de Noirs, un champagne précieux, aux multiples facettes
  • La Cuvée R.LALOU 1999, le coeur du vignoble G.H.MUMM pour un millésime d’exception

Nous avons eu la chance d’assister au tout premier Dîner de Faveur revisité par Jean-Pierre Vigato à l’Apicius, un moment exceptionnel et plein de surprises. Mais ça, nous vous le raconterons à l’occasion d’un prochain billet ;). 

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

3 Commentaires

  1. Avatar
    Maryse mars 19, 2014

    Et c’est l’un des rares champagnes que l’on trouve en Ethiopie. Il accompagne les soirées entre amis expatriés :)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 mars 19, 2014

      G.H. Mumm est en effet bien implanté sur la très grande majorité de cette planète ;)

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *