Tasty Tweets, des smoothies réalisés avec Twitter

Tasty Tweets

Tasty Tweets Machine est un projet un peu farfelu mené par Ruben Vandervleuten, le but final étant d’utiliser le goût comme un moyen pour représenter et analyser des données provenant du célèbre réseau social Twitter.

Pour ceux qui ne le savent pas, les messages postés par les internautes sur Twitter se composent de mots qui peuvent être analysés en tendances. Les tweets contiennent différents mots qui peuvent décrire par exemple des saveurs comme : myrtille, ananas, pomme, carotte, etc. La Tasty Tweets Machine propose ainsi de produire un smoothie dont la composition va dépendre de ces différents messages. Et comme les tendances évoluent en permanence sur Twitter, aucun smoothie n’a le même goût.

Comme vous pouvez l’observer sur les illustrations ci-dessous, les données utilisées pour créer le smoothie sont détaillées sur un écran d’ordinateur. On obtient donc une représentation des proportions des composants utilisés dans la boisson,  en simple : la recette. Une observation qui peut également se faire visuellement puisque l’on peut voir dans le verre les différentes couches de jus.

Il s’agit là d’un concept un peu particulier mais il a le mérite d’ouvrir un nouveau terrain d’exploration par le goût. Même si dans ce cas précis nous sommes dans de l’analyse de données, on peut très bien imaginer un bar avec des cocktails réalisés par les clients via Twitter, ou encore des jus prescrits par un coach sportif pour le petit déjeuner de ses champions.

Tasty Tweets 1Tasty Tweets 2Tasty Tweets 3

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

4 Commentaires

  1. Avatar
    Sophie Maulevrier janvier 03, 2014

    C’est un concept un peu loufoque mais je relève l’originalité et surtout l’idée… ça m’intéresserait de savoir comment ils ont pu penser à ça!

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *