Restaurant Abri, le néobistrot à petit prix

Il était grand temps pour nous de vous présenter cette petite adresse parisienne que l’on apprécie particulièrement. Tenu par le chef japonais Katsuaki Okiyama, ce restaurant positionné rue du Faubourg Poissonnière ne paye pas de mine vu de l’extérieur, une grande baie vitrée sur une façade restée en friche. Il faut d’ailleurs être attentif pour voir le nom du restaurant depuis la rue. Nous sommes même passés devant sans le voir lors de notre première visite.

Crédit : http://silencio.fr

Crédit : http://silencio.fr

Il aura fallu pas mal d’imagination à ce chef pour aménager ce placard à balais, en effet le local ressemble à tout, sauf à un endroit propice pour y installer un restaurant. Pourtant Katsuaki l’a fait et le résultat est réussi.

On peut y déguster de très bons sandwichs à étages mais également des menus dégustation (quatre ou six plats) pour le déjeuner et le dîner. La cuisine y est raffinée mais nous ne sommes pas surpris d’apprendre que le chef a fait ses armes chez Robuchon, Taillevent et à l’Agapé Bistrot.

Les prix vont de 16 à 38,50 euros pour les formules. Si vous passez dans le coin pour déjeuner vous pourrez profiter de la formule dégustation pour seulement 22 euros, ce qui est très honnête pour la qualité des plats. La formule à 38,50 euros est composée en fonction de vos envies, vos allergies et bien entendu de ce qu’il y a sur le marché. Le service est calme et précis, on ne vous encombre pas d’explications, juste le nécessaire.

Au programme des hostilités vous trouverez du maquereau mariné au citron, de la daurade, du caneton, une délicieuse noix de de veau, du carré de porc, etc. Les plats sont toujours servis avec une petite réduction à tomber et des légumes aux cuissons parfaites.

L’adresse n’étant pas inconnue des fins gastronomes de la capitale, et le nombre de places étant plutôt réduit, il est fortement conseillé de réserver pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau. En effet il va vite devenir compliqué de réussir à s’attabler à l’une des 10 tables de cet établissement…

En écrivant ces lignes, nous n’avons qu’une envie : retourner nous mettre à l’Abri pour affronter l’une de ces longues journées d’hiver.

Adresse : 92, rue du Faubourg-Poissonnière, 75010 Paris

Metro : Poissonnière (Ligne 7) ou Gare du Nord (Ligne 4)

Téléphone : 01 83 97 00 00

Ouverture : Du lundi au samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 22h

(Attention : Le lundi et le samedi, c’est uniquement sandwicherie)

[googlemaps https://maps.google.com/maps?client=safari&oe=UTF-8&q=92,+rue+du+Faubourg-Poissonni%C3%A8re,+75010+Paris&ie=UTF8&hq=&hnear=92+Rue+du+Faubourg+Poissonni%C3%A8re,+75010+Paris,+%C3%8Ele-de-France,+France&t=m&z=14&ll=48.877893,2.349174&output=embed&w=630&h=350]

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

11 Commentaires

  1. Avatar
    MarYon novembre 23, 2013

    Je rêve d’y aller depuis longtemps !!!!
    Dommage qu’on n’ait pas le droit à un aperçu de votre repas en photos , juste histoire de saliver… ;)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 24, 2013

      On a un peu oublié de prendre des photos la seconde fois… Et on ne retrouve pas celles de la première fois :( Mais si tu regardes sur Google tu vas en trouver pas mal !

      Reply
  2. Avatar
    Les Tasters novembre 23, 2013

    Pour les photos il suffit de regardes les blogs!
    Alors, comment ce fait-ce que vous ayez attendu si longtemps? L’envie de ne pas passé pour des suiveurs, ceux qui écrivent sur les adresses pour montrer qu’ils ne sont pas passés à côté?
    C’était la révélation 2012, pour le menu gastro et on oublie les menus sandwichs tonkastsu.

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 24, 2013

      Heuuuu non. Juste l’envie de partager cette adresse… Nous y sommes retournés récemment et on s’est dit que c’était dommage de ne pas en avoir encore parlé. Rien à voir avec une histoire de suiveurs… C’est bizarre d’avoir ce type raisonnement !

      Reply
  3. Avatar
    Adrien novembre 24, 2013

    @Les Tasters « L’envie de ne pas passé pour des suiveurs, ceux qui écrivent sur les adresses pour montrer qu’ils ne sont pas passés à côté? » LOL le mec qui se prend pour une star. Au passage si tu veux un coup de main pour écrire sans faire de fautes…

    Reply
  4. Avatar
    Les Tasters novembre 24, 2013

    C’est dommage qu’il y ait de la tension dans les commentaires sur ce site pourtant de qualité.

    Alors je formule autrement pour ceux qui ne peuvent pas lire sans chercher des doubles sens et sans donner des leçons de morale:
    Je trouve super intéressant que vous osiez écrire en dehors des modes et des courants justement. En dehors de la tendance habituelle, notamment chez les blogueurs, de publier au plus tôt voire avant l’ouverture publique. L’exemple récent est la pâtisserie Thoumieux dont on avait les recettes avant que le moindre client soit entré! C’est tout.
    Ensuite, je rappelais que l’adresse avait fait sensation, d’où le flot, et que l’on met souvent de côté son menu sandwich (tonkatsu).Ce qui montre l’image plus négative de la street food.
    Votre réponse prouve parfaitement que vous avez suivi vos envies.
    Je vois pas trop le rapport avec le terme de « star » vu que je me reproche de ne pas l’avoir fait! J’aurais du mieux m’exprimer et me relire, si j’avais su…

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 25, 2013

      Ha oui en effet on avait pas non plus compris ça ! Ce qui doit expliquer la réponse un peu virulente de Adrien. Même si c’est vrai que l’on n’aime pas non plus qu’il y est des tensions dans cette espace de gourmandise, c’est tout de même agréable de voir que certains de nos internautes sont là pour prendre notre défense :) On se dit qu’il y a des fidèles internautes. Dont Les Tasters font d’ailleurs partis, nous vous avions bien identifiés !

      Pour revenir sur le sujet, on peut comprendre que les blogueurs sautent sur les infos de nouveaux restaurants dans le vent, mais c’est surtout parce que ce qui généré du trafic c’est justement ce type d’informations…
      Nous le faisons aussi mais surtout sur la partie actualité food, parce que c’est inintéressant pour l’internaute d’avoir des infos sur ce qui se passe en ce moment.
      Sur la partie adresses on se pose moins de questions : on a envie d’en parler, alors on en parle !

      Reply
      • Avatar
        Les Tasters novembre 25, 2013

        C’est tout à votre honneur d’être défendu par vos lecteurs! Je trouvais le ton un peu dur mais je ne me fais plus d’illusion sur le manque de clarté de mon commentaire. :(

        C’est justement la question qui me taraudait: que fais-t-on de ses adresses que l’on apprécie après les autres (parce qu’on a pas pris le temps d’écrire ou parce qu’on y arrive plus tard)? On a envie d’en parler et peur de ne plus être lu, en effet. Et le rythme effréné des ouvertures nous en fait rater pas mal.
        On est pas à l’Abri d’un oubli, et le mieux est de suivre ses envies!

        Reply
        • Avatar
          Les gourmands 2.0 novembre 30, 2013

          Les adresses que l’on apprécie après les autres sont quand même des adresses que l’on apprécie. C’était bon hier, c’est toujours bon aujourd’hui, alors pourquoi ne pas le partager au plus grand nombre ? Mais c’est vrai que l’on est pas à l’Abri d’un oubli :p

          Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *