A la découverte de la Maison Bouvet Ladubay

Si les bulles accompagnent toujours les évènements qui marquent une famille, les maisons qui commercialisent ces cuvées sont elles aussi chargées d’histoire. Nous avons récemment découvert l’histoire d’une maison bien connue, celle de Bouvet Ladubay. Ces vins pétillants saumurois qui se vendent partout sur la planète sont reconnus pour leur qualité et leur finesse. Au travers de ces lignes, nous souhaitions vous conter l’histoire de cette grande famille. Vous verrez, vous ne dégusterez plus jamais une coupe de Bouvet Ladubay de la même façon après avoir lu ces quelques lignes.

Maison bouvet ladubay

En 1851, un jeune homme âgé d’à peine 23 ans portant le nom d’Etienne Bouvet, acquiert une cave de 8 kilomètres à Saint-Hilaire-Saint-Florent. Il décide alors de créer la «Maison Bouvet Ladubay». Bouvet pour le nom de sa famille et Ladubay pour sa femme, avec qui il s’associe à l’époque.

Rapidement, ils exportent le fruit de leur travail Outre-Manche, profitant de la baisse des frais de douanes opérés par Napoléon III en 1860.

En avance sur son temps, Etienne Bouvet propose dès 1873 la possibilité pour certains de ses bons clients de personnaliser à leur guise l’étiquette des bouteilles qu’ils commandent. Ce qui lui donne une très forte visibilité et lui permet d’augmenter la notoriété de sa Maison. Cette même année, il devient fournisseur officiel du Parlement britannique. Un événement qui restera la plus grande fierté d’Etienne Bouvet.

Soucieux du bien-être de ses employés, il décide rapidement de créer une petite cité ouvrière pour ses 90 salariés. Sensible à l’art et à la culture, il propose même l’accès à un théâtre privé.

Le 26 avril 1908, Etienne Bouvet s’éteint dans son château de Saint-Hilaire. Il n’y a alors aucun descendant direct, l’empire Bouvet est donc morcelé entre les ayants-droits, et se retrouve rapidement vendu aux enchères.

C’est Justin-Marcel Monmousseau puis son fils qui réussiront à remettre le navire à flot et à redonner à la Maison un nouveau souffle. Dès les années 50 les cuvées d’exception qui ont fait la notoriété de cette cave sont à nouveau reconnues et plébiscitées par les consommateurs.

Claude Taittinger rachète ensuite la maison en 1974. Conscient de l’importance de cet esprit familial qui règne sur la maison, il décide de laisser à la famille Monmousseau une liberté d’action totale.

En 2006, un grand groupe repère le potentiel de la Maison Bouvet Ladubay. Le Dr Vijay Mallya, tombé amoureux de l’âme Bouvet s’efforce également de conserver toute son autonomie à l’entreprise et d’y laisser ainsi l’esprit de famille comme pilier de l’entreprise.

A 70 ans, Patrice Monmousseau incarne depuis près de 50 ans le succès de cette maison saumuroise devenue filiale de United Spirits, géant indien du spiritueux. C’est sa fille, Juliette, qui devrait reprendre les rênes.

La Collection «Mlle Ladubay»

31002B MLLE LADUBAY CRÉMANT DE LOIRE ROSÉUne gamme créée en 1990 a retenu notre attention, il s’agit de la Collection «Mlle Ladubay». Une gamme prestige qui évoque Célestine Ladubay, épouse du fondateur de la maison. Créée exclusivement pour les grandes enseignes de la distribution, elle se décline en plusieurs cuvées dont : «Eclat», «Suprême» et «Intense». Cette année, une nouvelle cuvée fait son apparition, il s’agit de la cuvée «Miss», en Blanc Brut et Rosé Brut.

Nous avons goûté le Rosé Brut, un vrai régal. La robe est d’un rose pastel très agréable, on comprend tout de suite pourquoi il porte le nom de «Mlle Ladubay». Le premier contact avec le nez est très fruité, on distingue clairement des notes de framboise et de pêche. En bouche c’est un beau Crémant de Loire, doux et acidulé à la fois. L’ensemble est équilibré et harmonieux avec une fin de bouche légère aux notes de fruits rouges. Il est conseillé de le boire entre 6°C et 8°C.

.

.

Pour en savoir encore plus sur cette maison, nous vous invitons à vous rendre sur le site de Bouvet-Ladubay : http://www.bouvet-ladubay.fr

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *