Food Swap, mes légumes contre ta pâtisserie

Si l’homme a toujours pratiqué le troc alimentaire, cette forme de commerce a complètement disparue de nos habitudes. Du moins, c’est ce que nous croyions encore récemment. Le Food Swap (troc alimentaire) revient en force dans plusieurs pays. Cette pratique ancestrale est en plein boum au Royaume-Uni, au Canada et aux Etats-Unis. Les premiers adeptes à avoir relancé le troc viennent de Brooklyn, ce sont désormais 125 groupes qui existent et propagent ce mode de commerce. 

Food Swap

Ce troc alimentaire est le résultat des craintes des consommateurs vis à vis de l’industrie agroalimentaire et de la tendance croissante du «Home Made». Dans le cadre de ce troc on s’échange des légumes du jardin contre une pâtisserie maison, des œufs de poules de ferme contre des sushis, etc.

Les «swappers» (troqueurs) organisent leurs rencontres avec le site Food Swap Network. Chaque événement réunit en moyenne 40 participants. Aucune transaction d’argent, de la nourriture contre de la nourriture, et rien d’autre.

Afin de mener à bien cette séance de shopping un peu particulière, il faut tout de même appliquer quelques règles : les trente premières minutes sont consacrées à l’installation du stand et au remplissage des petites fiches avec les informations sur les ingrédients et les produits proposés. Ensuite, tout le monde peut aller regarder les stands des autres participants. On regarde, on goûte, on discute…

Puis vient le moment des choix. Il faut renseigner ce que vous proposez en échange des produits que vous souhaitez acquérir. Et enfin les trente dernières minutes permettent d’effectuer les échanges. Chacun peut repartir chez soi avec ses petites emplettes.

Finalement c’est ce que font beaucoup de personnes entre voisins de manière informelle et spontanée. Le site trocalimentaire.com propose ce type de service sur internet. Par exemple, en ce moment à Paris on peut s’échanger des confitures maison ou encore des échantillons de thé.

Le Food Swap permet de limiter les déchets, d’économiser de l’argent et de rassembler les gens autour de la nourriture. Si vous souhaitez vous essayer à ce petit commerce, il y a déjà un groupe en France référencé sur le site Food Swap Network. Pour le moment cet unique groupe est à Jonzac en Charente Maritime… Lecteurs parisiens, il va falloir s’y mettre ;) .

 

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

5 Commentaires

    • Avatar
      Les gourmands 2.0 mai 24, 2013

      On est bien d’accord Mr Chicken ! La déshumanisation des rapports dans des villes comme Paris est même devenue inquiétante…

      Reply
      • Avatar
        Agung octobre 17, 2013

        Salut!Tout d’abord, totalement d’accord avec toi, Andy Torres est juste inylrcaboe,mais ensuite une question un peu plus personelle: Je vois que tu es directrice artistique, un des me9tiers auquel j’aspire. J’aimerais donc savoir si ce n’est trop indiscret, directrice en quoi, et si possible, les grandes lignes de ton parcours.Merci d’avance !

        Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *