La dictature du vocabulaire Top Chef

En regardant Top Chef, cela fait plusieurs épisodes que l’on se dit que finalement les invités utilisent toujours les mêmes expressions pour qualifier ce qu’ils dégustent. Qu’il s’agisse de chefs étoilés, de bouchers, de sportifs ou d’enfants de bobos, le « craquant », le « gourmand » et le « malin » sont utilisés à tort et à travers. Des expressions tout droit sorties de la bouche du jury officiel de Top Chef.

dictionnaire

Auteur : Florian Strzelecki
Droits : Creative Common by-sa

Du coup on s’est prêté à un petit jeu pour vous. Celui de noter tout le vocabulaire que le jury de Top Chef a imposé aux habitants du pays de la gastronomie :

- « C’est croquant »

- « C’est malin »

- « Ça marche bien »

- « C’est risqué »

- « C’est croustillant »

- « C’est frais »

- « Y’a du travail »

- « C’est bien assaisonné »

- Mention spéciale : « C’est gourmand »

L’assiette déborde ? La sauce blanche coule de votre kebab ? Non ce n’est pas trop fat ! C’est gourmand !

Il va d’ailleurs falloir prévenir nos amis de la marque de T-shirts « SayFat ». On lance notre marque concurrente :

Tshirt C'est gourmand 2.0

On lance les pré-commandes, 20 euros, n’hésitez pas à nous laisser vos noms dans les commentaires. On rigole hein !

Bon évidemment la liste est loin d’être exhaustive. On vous passe les « traceurs émotionnels » pour désigner les ingrédients, le « respect du produit » et la « sublimation » tout azimuts. On vous dit ça, mais dans le fond, on aime quand même bien ;-). Pire, nous ne sommes pas les derniers à parler la langue Top Chef pour tout est n’importe quoi. N’hésitez pas à partager aussi vos petites phrases fétiches dans les commentaires !

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

32 Commentaires

  1. Avatar
    LaFrancesa avril 09, 2013

    J’ai remarqué que le « c’est gourmand » c’est souvent quand c’est avec de la crème et du beurre…
    Moi j’aime bien le « on part sur » qu’ils répètent ad libidum au début des épreuves de rapidité
    Et les « traceurs émotionnels » marxistes me font mourir de rire!

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 avril 09, 2013

      ha oui c’est vrai que le « on part sur » a aussi sa place dans cette liste ^^

      Reply
  2. Avatar
    Nicolas avril 09, 2013

    J’adore cette émission et n’en manquerais pas un épisode, mais plus que sur le langage, il y a un parti pris sur le type de cuisine.

    Pour moi, le symbole de ce phénomène reste la « démission » du candidat l’année dernière, repêché de justesse après avoir fait un coq au vin (ou un plt dans le genre). Les réalisateurs ont bien tout organisé au montage pour le faire paraître peu combatif, avec la petite interview de Marx qui passait bien… Mais quoi qu’on en dise, le cœur du problème restait qu’il produisait une cuisine basée sur les recettes traditionnelles avec des plats généreux (pardon… gourmands !), et que ça ne plaisait aux jurys.

    Quand je vois certains candidats qui finissent une épreuve avec des assiettes avec 10g de viande et 3 points de sauce, je me dis que je suis très heureux de les voir à la TV, mais que ce n’est pas chez eux que j’irai au resto !

    (Et pour le fun, dans les éléments de langage : on est passé aussi du « bon appétit » à « bonne dégustation »… Vu les assiettes, faut en même temps pas avoir faim !)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 avril 09, 2013

      Oui c’est vrai que c’est la culture du microscopique dans l’assiette ! On espère que dans leurs restaurants ca sera un élément dans une suite de plats, et non le plat en lui même ;).

      Pour ce qui est du « bonne dégustation » c’est plus un vocabulaire hôtelier en réalité. Pour avoir fait un lycée hôtelier, on nous apprenait à dire ça lorsque l’on posait nos assiettes devant le client test ou le jury.

      Reply
  3. Avatar
    tiuscha avril 09, 2013

    bien vu ;-) gourmand c’est la sauce, le truc que tu peux manger à la cuillère ou saucer. Ce qui m’agace le plus c’est « on donne tout, on ne lâche rien ». sinon j’ai vaguement entendu Cyril Lignac dire un truc du genre c’ets « mega top bon », ça m’a fait sourire

    Reply
  4. Avatar
    Hugo et Lila avril 09, 2013

    Pour le coup, avoir écrit cet article, c’est malin :)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 avril 09, 2013

      héhé oui c’est vrai ! Mais le pire c’est que ça pourrait marcher en plus :p

      Reply
  5. Avatar
    Rodrigue avril 09, 2013

    Pour moi le pire c’est le « en bouche » !!! Bein oui, en général lorsqu’on mange c’est en bouche quoi !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 avril 09, 2013

      Ha on ne sait pas. Chef Marx est très fort, il est certainement capable de déguster juste avec les yeux ;)

      Reply
  6. Avatar
    mapimarmite avril 09, 2013

    Pour changer du « on part sur », il ya aussi le « on est sur »…Marrant votre article, je faisais exaxctement la mêem remarque à une amie hier soir, alors que nous conversions au téléphone devant l’émission. Les émissions de cuisine ont contribué à la propa gation de ces éléments de langage (expression elle-même empruntée aux médias).
    Pour aller plus loin, il ya des expressions ou mots à la mode que les médias véhiculent. On a eu: les « carrément », les  » c’est juste + adj …. »; là on entend beaucoup le « notaemment ». Certaines de ses expressions deviennent même les « marqueurs » d’une génération, dans les années on avait eu le « ça craint » par exemple, aujourd’hui on parle de « bolosse », j’en passe et des meilleures…

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 avril 09, 2013

      Oui les médias on un impact important sur le vocabulaire employé. Et quand une émission est autant regarder, ça rentre très vite dans les phrases d’une grande partie de la population ! Dommage qu’ils n’en profitent pas pour enrichir un peu notre vocabulaire culinaire…

      Reply
  7. Avatar
    catell avril 09, 2013

    Et puis il y a aussi « c’est un parti pris … » utilisé pour tout et n’importe quoi.

    Reply
    • Avatar
      Nicolas avril 09, 2013

      A chaque fois que j’entends ça, je pense au sous-entendu : « Ta recette, c’est un parti pris ou du pur hasard ? » ;-)

      Reply
  8. Avatar
    Simona avril 09, 2013

    La dernière fois au restaurant, quand j’exprimais mon avis sur l’entrée, mon mari me dit: Mais tu te crois dans le jury de Top Chef ou quoi? :) C’est grave!
    Excellent article!

    Reply
  9. Avatar
    Simona avril 09, 2013

    Ah, il faut pas oublier « Gustativement, c’est bon » et « Visuellement, c’est beau » :)))

    Reply
  10. Avatar
    mapimarmite avril 09, 2013

    Sinon, hier au soir dans le Petit Journal, on nous montrait des extraits d’interventions d’hommes politiques remplies de mots compliqués et inconnus :)

    Reply
  11. Avatar
    Sarousse avril 09, 2013

    Il y a aussi le « respect du produit » pour tout et n’importe quoi. Et le « revisité ».
    Moi c’est le chef Constant qui me fait trop rire avec ses petites blagues.

    Reply
  12. Avatar
    Gwen avril 09, 2013

    Moi j’aime beaucoup : « il y a de l’engagement » et « il y a une vraie signature dans ce plat ».
    sorti au moins une fois par épisode ^^

    Reply
  13. Avatar
    clairettededie69 avril 09, 2013

    pareil que Gwen, « ya de l’engagement », j’en peux plus… et pourtant, je suis fan de l’émission !!!

    Reply
  14. Avatar
    very easy kitchen avril 10, 2013

    ce sont les mots de la gastronomie aujourd’hui que l’on retrouve aussi sur les blogs qui parlent de restos. Je ne regarde pas Top Chef mais toutes ces expressions sont dans la vie courante. « C’est gourmand », pour un plat généreux et « gras » fait partie des expressions courantes. « Respect du produit », « parti pris », « engagement » etc. des clés de langage assez communes dans le monde de la gastronomie. Les chefs manquent de vocabulaire, cela ne doit pas être le cas des critiques.

    Reply
    • Avatar
      Hana octobre 17, 2013

      Ah, Suik-Suik, tu me rame8nes directement en enacfne, l’odeur de la pomme qui sort du four et qui remplit la maison, le risque de se brfbler la langue tant l’impatience est grande, la peau de la pomme craquele9e et un peu carame9lise9e… Voile0 un de ces petits bonheurs simples de dimanches apre8s-midi en famille…

      Reply
  15. Avatar
    Gaëtan avril 13, 2013

    C’est très rigolo cet article un dictionnaire pour les termes culinaires, c’est très chic.

    Reply
  16. Avatar
    Dico Tommy avril 08, 2015

    Les jurés de Top Chef – notamment Hélène Darroze – ont-ils conscience que l’adjectif « goûteux » n’existe pas ? Lorsqu’ils affirment que certains mets sont « goutteux » (sic – seule orthographe existant en français), ils évoquent donc la maladie appelée la goutte ! Beurk. Rien de bien appétissant… Ce qui a bon goût n’est ni « goûtu » ni « goûteux », c’est SAVOUREUX. Ou c’est BON, tout simplement…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *