Carambar, buzz ou bad buzz ?

Maintenant que toute la toile s’est bien agitée pour parler de Carambar qui annonce qu’ils arrêtent les blagues pour passer à des questions de culture générale. Puis dans un second temps pour annoncer que tout ça n’était finalement qu’une vaste blague pour rappeler l’importance de leurs devinettes rigolotes. Nous souhaitions revenir sur cet évènement, buzz ou bad buzz ? L’opération est-elle une idée de génie, ou alors une opération ratée ?

 carambar buzz bad buzz

Buzz

Le nombre de retombées en à peine quelques heures est phénoménal. Le but était d’atteindre un maximum de monde rapidement et l’objectif est clairement atteint. Les journalistes et les blogueurs ont reçu des petits cartables avec des cadeaux et surtout ce fameux communiqué de presse qui annonce que c’est la fin des blagues et que maintenant « Carambar c’est du sérieux« . Beaucoup publieront dans la foulée des articles pour partager leur peine. D’autres se contenteront d’une photo rigolote partagée avec leurs amis sur Facebook. Mais au final, tout le monde en parlera et/ou partagera la nouvelle avec sa communauté.

La grande majorité des gens tombent dans le piège. Les consommateurs vident les rayons des « derniers Carambars drôles », mettent en ligne des pétitions pour le retour des blagues. Et lorsqu’ils apprennent la nouvelle, qu’il s’agit en réalité d’une vaste opération marketing, s’empressent de rectifier le tir pour essayer d’être le premier à dévoiler la supercherie.

Le nombre de tweets explose littéralement et personne n’a pu passer à côté de la nouvelle.

Bad buzz

Oui tout ça c’est bien marrant. Mais on s’est quand même moqué de nous. À commencer par les médias. Est-il vraiment acceptable, avec du recul, d’avoir été complètement dupé ? Un journaliste qui a passé du temps à noircir son morceau de papier pour raconter des bobards, dictés par des communicants, ne risque t’il pas de mal digérer le cadeau ? La Redoute s’était d’ailleurs elle-même risquée à cette même tromperie. Buzz ou bad buzz ? On continue à se poser la question…

Et puis après tout ça ? Les consommateurs vont-ils vraiment se mettre à manger à nouveau (ou même manger tout court) des Carambars ?

Finalement on est en droit de se poser la question. Parce que nous personnellement cela ne va pas nous faire acheter des Carambars demain.

 [youtube http://www.youtube.com/watch?v=4qEGCN5j3qE&w=560&h=315]

Alors finalement derrière tout ça, est-ce que le but était uniquement de faire parler de sa marque ? Ou bien alors de la vendre ? Parce que les deux ne vont pas nécessairement de pair. En attendant, tout le monde en parle et on risque d’en entendre encore parler. Les études de cas que l’on étudiera en cours de marketing ne tarderont pas à débarquer dans les classes. On vous donne notre avis qui reste très personnel, mais vous ? Vous en pensez quoi de tout ça ?

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

14 Commentaires

  1. Avatar
    petitefleur mars 26, 2013

    les enfants adorent les blagues carambar et moi aussi!!!!

    Reply
  2. Avatar
    Claire mars 26, 2013

    Je me disais bien aussi qu’on en parlait un peu trop des carambars….article très intéressant!

    Reply
  3. Avatar
    Steph mars 26, 2013

    D’accord une paire d’objectifs (buzz et hausse des ventes) mais attention, ne vont pas de pair…

    Reply
  4. Avatar
    Hugo mars 26, 2013

    Ca pose surtout la question du manque d’esprit d’analyse des médias, qui cherchent tous à couvrir « l’actualité » avec le plus de réactivité possible sans réfléchir plus loin. Relayer une information qui a été communiquée directement par la marque, c’est loin de l’action journalistique. Le vrai journaliste est censé faire un travail d’enquête et de recoupement d’information. Peut-être qu’à force d’être manipulés par les coups de comm des marques ou des opérations politiques, les médias et blogs reviendront à un travail de journalisme un peu plus noble et qualitatif.

    Quant à buzz ou pas buzz, indéniablement cette action de comm a fait sourire tous ceux qui ont déjà lu une blague Carambar. Elles ont la réputation de faire sourire sans être foncièrement drôles, et finalement, cette opération confirme ce positionnement, et rappelle aux consommateurs l’existence du produit en rayon, et l’éventuelle nostalgie qui va avec.

    Si les consommateurs ont dévalisés les rayons à cette occasion, c’est bien la preuve que ça a marché. Remémorer le produit dans la tête des consommateurs, c’est bien là le but ultime de la démarche non ?

    Faut pas être trop amer et chercher la petite bête. C’est un joli coup voilà tout.

    Hugo

    Reply
  5. Avatar
    Hugo mars 26, 2013

    En fait, les blogueurs et médias se sentent abusés, c’est normal. Mais du point de vue consommateur, on se sent amusés.

    Reply
  6. Avatar
    Feel the air in Paris mars 26, 2013

    Je pense que Carambar a nettement bien réussi son coup. Au-delà de la critique journalistique que l’on peut faire (on relaie l’info de la marque sans la challenger), c’est qu’ils ont tapé exactement au bon moment. L’actualité est si sordide qu’une nouvelle aussi « inutile » c’était du pain béni pour la presse.

    En ce qui me concerne, je n’ai pas compris le buzz, je n’ai même pas compris que ce type d’info soit tout simplement relayé ailleurs que dans le 20 minutes.

    Comme je le souligne, dès qu’il y a moyen de parler d’autre chose…

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *