Dali s’invite dans les assiettes du Fogón

La semaine dernière nous avons eu la chance d’être conviés à un évènement bien particulier. En effet pour l’ouverture de l’exposition Dali au Centre Pompidou, le chef du Fogón a souhaité rendre hommage à cet artiste en lui dédiant un menu. Une initiative intéressante et qui vaut le coup d’être soulignée… Voir même d’être goutée ;)

Fogon Dali

.

La soirée commence donc tout naturellement par un rendez-vous au Centre Pompidou pour découvrir l’exposition consacrée à Dali. L’ambiance est studieuse, un petit groupe de blogueurs suivent un guide complètement loufoque qui nous emmène dans les fantasmes de l’artiste. Nous ne nous doutions pas de la puissance érotique que cachent les tableaux de Dali, une visite très instructive autour de cet artiste que l’on croyait connaitre.

Une fois les yeux et l’esprit rassasiés, il était temps de se mettre à table ! Oui parce que nous restons quand même des gourmands ;) Alberto Herraiz, chef du Fogón, a donc spécialement élaboré un menu pour cet évènement. Démarche intéressante de la part de ce chef espagnol qui réussit à traduire dans ses plats l’esprit torturé de l’artiste. Les noms des plats parlent d’eux mêmes : « Suprêmes de malaises lilliputiens, cannibalismes de l’automne ou encore délices de petits martyrs ».

Menue Fogon Dali

.

Un menu pleinement torturé, tout comme notre cher Dali, qui vous coûtera tout de même 65 euros. Le prix nous parait légèrement élevé mais le goût, tout comme la quantité, sont au rendez-vous. Si vous souhaitez vous essayer à ce surréalisme culinaire vous avez jusqu’au 23 décembre pour vous rendre au Fogón (45, quai des Grands-Augustin – 75006) ! Merci à Mickaël Guillois de l’Agence H., fidèle lecteur des gourmands 2.0, pour son invitation.

[googlemaps https://maps.google.com/maps?client=safari&oe=UTF-8&q=45,+quai+des+Grands-Augustin+%E2%80%93+75006&ie=UTF8&hq=&hnear=45+Quai+des+Grands+Augustins,+75006+Paris,+%C3%8Ele-de-France,+France&t=m&z=14&ll=48.854892,2.341858&output=embed&w=630&h=350]

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

10 Commentaires

  1. Avatar
    argone décembre 02, 2012

    J’aurais beaucoup aimé voir l’apparence des plats, dommage … mais vous n’aviez peut-être pas l’autorisation de prendre des photos pour garder le suspense ;-) pour les futurs clients … Idée intéressante en tous cas !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 décembre 02, 2012

      En fait elles ne sont pas très jolies, la lumière n’était pas parfaite pour les photos. Mais du coup on va les publier sur la page Facebook dans la semaine ;)

      Reply
  2. Avatar

    Merci encore d’avoir partagé ce moment haut en couleur avec nous ! C’est vrai que notre conférencier nous a particulièrement mis en appétit. Quel talent ce Régis ;D

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 décembre 03, 2012

      haaaa le nom n’arrivez plus à nous revenir !! Régis !! Héhé oui bon c’est vrai on pourra se voir sans lui la prochaine fois ;)

      Reply
  3. Avatar
    achickeninthekitchen décembre 03, 2012

    Les Gourmands sont sur toutes les belles adresses ! (quelle belle idée aussi de cette passerelle entre les arts !)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 décembre 03, 2012

      L’art et la gastronomie c’est toute une histoire :) Et pour les belles adresses c’est vrai que l’on a de la chance, mais le chicken est aussi souvent sur de très belles tables ! D’ailleurs nous avons vu passer une photo de toi très rigolote sur le dernier communiqué de l’agence Fulgurance ;)

      Reply
  4. Avatar
    tiuscha décembre 10, 2012

    dommage qu’il n’y ait pas de photos des plats… Les intitulés donnent du fil à retordre à mon imagination !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 décembre 10, 2012

      C’est un peu le but aussi ;) Mais on va bientôt mettre les photos sur la page facebook des gourmands 2.0 :)

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *