Le petit guide du crudivore en herbe (Partie 2/2)

Voici le second volet de notre expérience crudivore, que vous étiez très nombreux à attendre ! Si vous avez raté la première partie de notre récit, il s’agissait essentiellement de notre découverte du crudivorisme et de nos premiers pas dans l’alimentation vivante. On remercie d’ailleurs toute la communauté crudivore qui a très chaleureusement accueilli notre premier billet. Il est vrai que du coup cela nous a un peu mis la pression pour celui ci ! On espère qu’il sera à la hauteur de vos espérances ;-).

Crédit Photo : http://green-me-up.blogspot.fr/

Une alimentation riche, mais complexe à varier

Avant de commencer ce régime alimentaire, nous nous étions renseignés et nous avions vu que l’un des principaux reproches que l’on faisait aux crudivores était qu’ils se cantonnaient trop souvent à quelques recettes et qu’ils ne variaient pas suffisamment leur alimentation. Nous n’avons pas dérogé à la règle et une fois nos repères trouvés, nous avons cuisiné sensiblement la même chose pendant une semaine.
Comme nous ne connaissions rien au crudivorisme, on a commencé par explorer toute la blogosphère à la recherche de recettes crudivores. Pendant les premiers jours nous suivions les recettes à la lettre, mais nous avons rapidement trouvé nos propres compositions. Pour débuter le plus simple reste les smoothies, c’est relativement facile à réaliser, les fruits et légumes sont variés et en plus c’est très bon. Les ingrédients indispensables pour les smoothies crudivores sont les graines de chia, qui permettent à votre boisson d’avoir une texture beaucoup plus onctueuse. En effet, les graines de chia prennent jusqu’à 14 fois leur taille initiale si on les laisse dans une boisson toute une nuit. Vous l’aurez compris, nous avons mangé cru, mais essentiellement sous forme liquide !

Un régime alimentaire difficile à suivre… Lorsque l’on se lance trop vite

Nous avons trouvé ce régime relativement complexe à suivre, d’autant plus lorsque l’on est blogueur food et que notre activité principale consiste à manger. Le matin nous nous faisions des petits déjeuners crudivores très complets et vraiment bons. Pour le déjeuner sur le lieu de travail c’était déjà un peu plus compliqué. Disons qu’il faut être organisé et bien prévoir sa petite gamelle toute crue.

Grégoire nous avait pourtant prévenu : « Passer à une alimentation 100% crudivore c’est… difficile car on ne peut y arriver que progressivement. Cela change tellement de choses au quotidien que vous risquez de trouver cela trop compliqué. En fait, l’organisme doit s’adapter à cette approche et si on se lance trop vite dans cette direction, cela ne peut générer que des frustrations alors qu’au contraire, il faut faire les choses progressivement, être à l’écoute de son corps et de ses envies. D’ailleurs, une fois que l’on mange beaucoup de cru, difficile de faire marche arrière car le corps est plus léger, la digestion simplifiée et franchement, on mange 100 fois plus sainement (enfin, c’est mon avis) ! »

D’ailleurs, on pourrait croire que c’est un régime alimentaire qui donne faim. Pourtant ce n’est absolument pas le cas. On vous assure qu’avec les petits déjeuners que l’on se faisait, entre smoothies et tartines crues, nous n’avions pas les habituels gargouillis de 12h30.

Difficile de faire marche arrière

Notre guide crudivore avait raison : il n’est pas évident de faire marche arrière. Nous avons découvert une nouvelle façon de cuisiner, de nouveaux produits et de nouvelles saveurs. Donc même si nous ne deviendrons jamais crudivores, cette expérience a laissé des traces et nous recommencerons très certainement de petites cures de crudivorisme. Mais cette fois ci en été !

La liste type des courses crudivores

Parce que nous sommes super sympa, on pense à vous qui nous lisez et qui avez peut être aussi envie de tester le crudivorisme. Pour vous simplifier la tâche, voici une liste de courses pour crudivore en herbe :

  • Fruits et légumes en masse, mais de préférence de saison. Pour trouver des fruits rouges l’hiver, vous pouvez les acheter congelés.
  • Fruits séchés : ananas séchés, dattes, etc.
  • Graines de chia, cacao cru, poudre de caroube.
  • Pain cru aux graines germées, pain pita cru.
  • Sirop d’agave.
  • Les liquides : Une bonne huile d’olive bio, du lait de soja.
  • Et si vous avez les moyens, un mixeur Vitamix. On ne s’y connait pas trop en mixeur, mais celui-là est juste génial et il nous semble tout à fait impossible de suivre un régime crudivore sans mixeur.

.

En résumé, nous ne deviendrons jamais crudivores à 100% (d’ailleurs très peu le sont), nous aimons beaucoup trop la gastronomie pour nous priver de tant d’ingrédients (et tant de cuissons) ! D’autant plus que nous commençons à rentrer dans la période rude de l’année, du coup manger cru et froid tout le temps, ça ne donne pas toujours très envie. Nous avons cependant pris du plaisir à manger cru, nous avons vraiment eu l’impression de mettre des aliments sains dans notre corps et c’est vrai que c’est une sensation assez agréable. Il n’y a en effet aucun corps gras dans ce régime et tout ce que l’on mange est bon pour la santé.

Nous tenions à remercier chaleureusement Grégoire de la société Keimling. Tout d’abord, parce qu’il nous a permis de découvrir l’univers du crudivorisme. Merci aussi pour le prêt du fameux Vitamix très utile pendant cette semaine crue et pour ces très bons produits Keimling gracieusement offerts. Merci également à toute la communauté crudivore d’avoir été aussi accueillante et bienveillante !

PS : Nous comptons d’ailleurs sur les crudivores qui passent par là pour répondre à une question qui nous taraude : Est-il possible de manger cru et chaud ? Et si oui, quels sont les techniques pour y arriver ? Nous vous remercions d’avance et nous sommes certains que la réponse intéressera de nombreuses personnes voulant se lancer dans le crudivorisme.

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

24 Commentaires

  1. Avatar
    sainedevie novembre 14, 2012

    J’ai adoré votre immersion dans le monde du crudivorisme ! je ne suis pas crudivore à 100% mais j’aime faire de petites cures et je mange quand meme 60% à 70% de façon crue. Il est possible de manger cru et chaud, il ne faut pas dépasser 43° ainsi les vitamines, oligo-éléments, minéraux sont préservés :-)
    Merci pour le partage de votre expérience !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 15, 2012

      Merci saine de vie pour ces informations. Manger cru entre 60% et 70% c’est quand même pas mal du tout. :-)

      Reply
    • Avatar
      Anonyme mai 22, 2013

      o pire prends troi cueillère de vinaigre par jour sa va plus vite en gros sa brule tou

      Reply
  2. Avatar
    Atomic Guru novembre 14, 2012

    Bravo pour cet essai-:)

    Il est possible de manger moitié cru et chaud.
    On peut réaliser des soupes en faisant chauffer les
    Légumes jusqu à 40 degrés Max.
    Le légume est « ramolli », pas cuit. On passe au mixeur.
    Les couleurs sont éclatantes, le goût intégré.
    C est une belle expérience.
    Le potiron s y prête bien (avec la peau).pareil pour
    les pousses d épinards.

    Ps: manger cru réchauffe car booste l énergie et donc
    le métabolisme.
    Étonnant!

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 15, 2012

      Merci beaucoup Atomic Guru pour ces explications. On se demandait comment les crudivores arrivaient à passer l’hiver en mangeant seulement des aliments froids, nous voilà rassurés. On va donc pouvoir faire quelques cures crues cet hiver finalement !

      Reply
  3. Avatar
    Lilou cooks novembre 14, 2012

    Bonjour, manger cru et chaud enfin tiède est possible, par exemple quand je fais des lasagnes crues je les placent 1h au déshydrateur à 45° avant de les servir, elles seront non pas chaudes mais plutôt tièdes. De même; pour les soupes je laisse tourner mon blender ( Type vitaminix) quelques minutes et je déguste immédiatement la soupe sera , elle aussi sera tiède.
    En réponse à saine de vie, selon le docteur Howell, c’est au delà de 48° degrés que les enzymes sont détruites.
    Bravo, pour votre initiative et oui faites des cures 100% crues surtout aux changements de saison ou lorsque vous sentez que vous mettez votre organisme à rude épreuve :)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 15, 2012

      Bonjour Lilou Cooks! On avait pas pensé au Vitamix qui chauffe, c’est vrai ! Ce blender à une telle puissance aussi.
      Et merci pour le conseil sur les bons moments pour faire des cures de crudivorisme. C’est vrai que les changements de saison c’est pas mal. Surtout quand on passe de l’hiver au printemps, histoire de se purifier un peu ;-)

      Reply
  4. Avatar
    Antigone XXI novembre 14, 2012

    Ah, enfin ! Merci pour ce deuxième bilan, très intéressant !

    Oui, c’est l’une des premières choses qui surprennent quand on se met à manger cru : et bien, on n’a pas davantage faim ! Un gros bol de chia nourrit bien plus que des tartines beurrées… et exit les gargouillis !

    En revanche, il y a quelques petites choses avec lesquelles je ne suis pas tout à fait d’accord…

    D’où vient l’idée qu’il n’y a aucun corps gras dans ce régime ? A moins d’être frugivore à l’extrême, la plupart des crudivores font au contraire une belle part au gras ! Et d’ailleurs, que contiennent les graines de chia ?.. 30% de lipides, non ? ;-)

    Attention également dans vos listes de course : le lait de soja n’est pas cru… (sinon, il serait un brin toxique !) Si vous souhaitez vraiment du cru, mieux vaut opter pour du lait d’amande ou du lait de noisette – et le must : le faire soi-même !

    Je crois que vous avez peut-être oublié de mentionner l’origine de la première photo… c’est une petite chose, mais elle est importante ! ;-)

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 15, 2012

      Oui tu n’as pas tord… Bon heureusement que tu es là Antigone pour nous corriger :) Et pour le lait de soja c’est vrai tu as raison, on a du réfléchir un peu vite sur ce coup là.

      Et en effet il manque le copyright pour la photo. Erreur corrigée !

      Reply
  5. Avatar
    Catell Kergadallan novembre 15, 2012

    Manger cru facilite la digestion ?
    J’aurai pourtant parié le contraire, un aliment cuit n’est il pas plus facile à digérer ? A moins que ce ne soit le choix ou/et la variété des produits du régime crudivore qui facilite la digestion ?
    Et au niveau du temps de préparation, est ce plus long, plus rapide ou pareil qu’une cuisine plus tradi?

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 novembre 15, 2012

      Bonjour Cattel. Je ne sais pas si ça facilite la dégustation de tout le monde, mais nous nous n’avons eu aucun problème.
      Pour ce qui est du temps de préparation, c’est certes plus long au niveau de l’épluchure des fruits et légumes (et du lavage du vitamix), mais on gagne beaucoup de temps sur la cuisson ;-)

      Reply
      • Avatar
        ndi septembre 29, 2013

        pas besoin d’éplucher quand vous achetez des légumes qui ont pousser sur une terre vivante et saine donc sans traitement! En plus c’est nettement meilleur au goût.

        Reply
  6. Avatar
    Mlle Pigut décembre 05, 2012

    Bravo pour votre expérience !
    Je suis bien d’accord avec Grégoire, mieux vaut y aller progressivement, sinon ce n’est vraiment pas facile. Mais c’est tellement agréable de (re)découvrir le goût des aliments crus, des textures et saveurs peu communes, de faire le pleins de vitamines, etc. C’est vrai qu’il est difficile de revenir en arrière après une telle expérience même si on ne vise pas l’alimentation crue quotidienne.
    PS : Je confirme, pour avoir testé différents blenders, le Vitamix, c’est un trèèès bon blender ! ;-)

    Reply
  7. Avatar
    ginger août 28, 2013

    Crudivorisme: Je l’ai pratiqué pendant quelques années, avant de « désobéir » car j’avais envie d’aliments chauds et parce que j’étais un peu mise au rencard…. mais durant tout le temps où j’ai pratiqué le crudivorisme exclusif, je n’ai pas attrapé ne serait-ce qu’un rhume, rien!!! Je pense que je vais recommencer…… Je suis en bonne santé mais j’aimerais re-bénéficier des éléments que l’on trouve dans les aliments crus… et de leur saveur….. Merci pour votre article!!

    Reply
  8. Avatar
    DANOU septembre 10, 2013

    Moi je suis a 70% de cru mais la arrive les mauvais jours çà me fait un peu peur j’ai peur de craqué pour avoir du chaud comment savoir la température a 43° quel termométre il faut prendre?je voudrai faire dés cours de crudivore connaissez vous ?dans paris ?
    merci de vos bons conseils a bientôt de vous lire..

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 septembre 10, 2013

      Hello ! Tu peux utiliser un thermomètre de cuisine classique pour mesure la température.
      Côté cours sur le crudivorisme on ne sait en revanche pas du tout :(
      Sinon il y a pas mal d’ouvrages sur le sujet !

      Reply
  9. Avatar
    Kati janvier 19, 2014

    Bonjour, super article!

    Je travaille dans le cancer et je commence à m’intéresser au crudivorisme après avoir lu de l’importance d’un corps neutre voir légèrement alcalin pour éviter les maladies chroniques telles que le diabète, les problèmes cardiaques ou encore…. le cancer. Les aliments que nous avons l’habitude de manger (sucre, tout ce qui est raffiné, produits animaliers…) rendent notre corps plus acide après digestion. Le régime crudivore est censé être la réponse….. Donc je regarde………….. Je me suis posée la même question que vous (car ça caille en ce moment!) – est-ce possible de manger chaud quand on est crudivore? Voici un article sur le même sujet basé sur des recherches en Alaska (désolée c’est en anglais):

    http://www.thebestofrawfood.com/raw-uncooked-food.html

    Bref on a le droit de chauffer de la nourriture crue (du cidre, de la soupe aux ingrédients crus…), mais pas au-delà de 40°C (pour éviter de « cuire » les ingrédients).

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 janvier 20, 2014

      Bonjour,

      Merci Kati pour cet article tout à fait pertinent sur le sujet :) Il vient en effet très bien répondre à la question du chaud ou pas chaud !

      Très bonne journée à toi

      Reply
  10. Avatar
    Fabian mai 19, 2014

    Bonjour à tous !
    Très intéressant cet article. Je m’intéresse fortement à ce type d’alimentation et avec ma copine nos prochaines courses seront radicalement différentes. Nous avons vue un reportage sur Irène Grosjean qui nous a mis sur « le droit chemin » et pour ma part, les interrogations à propos de notre alimentation fusent à longueur de journée. Comment a t-on pu autant dériver ?!
    Je n’ai pas prévu d’être radical. Si je vais chez quelqu’un ou au resto, je mangerai comme maintenant (et je limite déjà ma fortement ma consommation de viande), mais à la maison, je vais vraiment tenter le crudivorisme à fond.
    Je fait un peu de musculation et j’ai envie de prouver à certaines personnes qui ne jurent que par les protéines animales, que l’on peut prendre de la masse musculaire avec ce régime. J’ai 27 ans, et suis heureux d’avoir découvert cela maintenant !
    Allez, je m’en vais trouver un germoir !
    Bonne continuation à tous ;) .

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 mai 19, 2014

      Bonjour Fabian,

      C’est chouette comme idée !! N’hésite pas à venir nous tenir au courant de tes aventures ;)

      Reply
  11. Avatar
    Soe juillet 11, 2014

    Pas gras ??? Je trouve au contraire que le régime crudivore peut vite être très calorique : graines et fruits secs comme les noix sont très riches en gras (mais du bon gras !), les fruits séchés très riches en sucres (comme les dattes !).
    Pour obtenir une soupe crue chaude, il suffit de mixer vos ingrédients avec de l’eau chaude.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *