« I Love Bidoche », les bouchers montent sur le ring

Nous parlions récemment de la consommation de burgers en France, consommation indéniablement croissante, les bonnes adresses ne manquent pas et le nombre d’adeptes ne cesse d’augmenter. Paradoxalement à cette tendance, la consommation de viande est de plus en plus montrée du doigt. Les médias se scandalisent, les associations se mobilisent et aujourd’hui ce sont les bouchers qui payent l’addition.

.

Ne nous voilons pas la face, c’est un fait, le métier de boucher ne fait pas rêver. Mais nous ne faisons rien pour changer cela. En effet, il ne se passe pas une semaine sans qu’une émission vienne dénoncer les pratiques douteuses d’un boucher peu scrupuleux ou qu’un végétarien ne crie au complot international dans la presse. Les combattants anti viandards prônent l’évidence quant aux méfaits de consommer de la bidoche et souhaiteraient nous soumettre à leur dikta de la verdure.

Tout cela n’est pas bon pour le métier de boucher : la consommation de viande baisse et le manque d’employés se fait cruellement sentir. Alors que 20% des jeunes de 20-25 ans sont au chômage, il manque 4 000 ouvriers bouchers dans l’hexagone. De manière à inverser cette tendance est né « I Love Bidoche ». Ce mouvement, au nom un brin provocateur, s’est donné pour objectif de redorer le blason de ce métier en remettant la barbaque à sa juste place.

Yves Marie Le Bourdonnec, initiateur de ce mouvement pro viande, organise justement en cette rentrée un évènement pour le moins surprenant : une battle* entre bouchers. Les rappeurs, les Djs, les danseurs de hip hop et les bartenders ont le droit à leur battle, alors pourquoi pas les bouchers ?

Pour ce premier round ce sont deux grands noms du milieu qui vont s’affronter : Didier Massot et Hendrick Dierendonck. Le français Didier Massot, amoureux des blondes d’Aquitaine contre le belge Hendrick Dierendonck, partisan de la Rouge des Flandres. Aujourd’hui ils aiguisent leurs lames, parce que vendredi c’est le grand jour !

Au programme de cette compétition, qui promet évidemment d’être sanglante :

- Confrontation des savoirs faire
– Bataille de découpes
– Dégustation

Et parce qu’un bon morceau de viande est encore meilleur lorsqu’il est accompagné d’un bon verre de vin, c’est Le Petit Ballon qui arrose. Des vins spécialement sélectionnés pour l’occasion seront proposés à la dégustation.

Alors si vous souhaitez scandaliser votre collègue de bureau végétarien en lui annonçant que vendredi vous allez dans une boucherie pour voir une battle entre carnivores ou tout simplement que vous souhaitez observer ce match, n’hésitez pas. C’est vendredi 14 septembre, dans le 16ème arrondissement à Paris que ça se passe, Yves Marie Le Bourdonnec ouvre les portes de sa boucherie au 172, avenue Victor-Hugo de 13h à 21h.

Un bon moyen pour le métier de se montrer sous un jour plus sexy, mais également de partager avec les consommateurs un art complètement ignoré. Vous l’aurez évidemment compris, Les gourmands 2.0 sont des carnivores, et lorsqu’un combat se prépare, ils sont toujours prêts à sortir leur fourchette et à jouer du couteau ! ;-)

* A la base, une « battle » désigne une confrontation entre deux rappeurs qui s’affrontent à coup de rimes ou de vannes. En principe les battles sont jugées soit par un jury, soit par le public à l’applaudimètre.

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

2 Commentaires

  1. Avatar
    Les gourmands 2.0 septembre 12, 2012

    Pour info, la battle est malheureusement annulée. Voilà l’information :

    « Bonsoir à tous,

    C’est avec regret que nous vous annonçons l’annulation de la manifestation I Love Bidoche qui devait se dérouler à la boucherie YM Le Bourdonnec / Lamartine au 172 avenue Victor Hugo, Parie 16eme ce vendredi 14 septembre.

    Nous avons pris cette décision suite à la défection de notre boucher Meilleur Ouvrier de France. Celui-ci ayant subi de fortes pressions de la part de la Confédération Française de la Boucherie.

    L’objectif des rencontres d’I Love Bidoche est de de favoriser les échanges et de partager les différents savoir-faire et approches du métier de la boucherie en France et à l’étranger.
    L’une des deux personnalités que nous avions choisies de mettre en avant lors de ce premier Battle ne pouvant participer, l’événement perd son sens.

    Nous sommes légèrement sonnés et attristés par cette décision. Sachez que nous planchons déjà sur la prochaine rencontre.

    Merci pour votre compréhension et votre soutien

    Yves-Marie Le Bourdonnec et son équipe »

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *