Le poisson de Norvège a la cote !

Le poisson de Norvège par ci, le poisson de Norvège par là… Mais que se passe t-il en ce moment ? On veut nous faire manger du poisson, c’est bien, mais pourquoi absolument du poisson scandinave ? Les gourmands 2.0, armés de leurs épuisettes, ont sondés la toile et décryptés cette tendance impulsée par des acteurs puissants. Nous avons mené l’enquête à coups de fourchette, pour vous, le sens du sacrifice des gourmands 2.0 est resté intact.

Le street food du MIAM

Premier terrain d’investigation : Le Batofar. Hier soir les gourmands 2.0 ont donc été au Street Food du MIAM qui avait lieu sur ce bateau péniche, en face de la bibliothèque François Mitterrand. Afin d’être certain de passer inaperçu lors de cette enquête nous avions tout deux revêtu nos marinières, enfilé nos chaussures bateaux et cachés notre carte de métro. On est jamais trop prudent, un parisien sur un bateau est si vite repéré.

La soirée était dédiée aux poissons et aux crustacés, avec comme chef d’orchestre Olivier Auger. On a lu un peu partout que c’était une soirée top organisée par ce fameux Olivier, au risque de passer pour des incultes on ne sait pas du tout de qui il s’agit. La pêche aux informations n’ayant rien donnée, on compte sur vous lecteurs pour éclairer notre phare ! Cependant on tient a souligner que son plat est celui qui nous a le plus séduit.

Lors de ce diner, trois chefs étaient aux commandes : Hissa Takeuchi du «Kaiseki», LE chef de la nouvelle cuisine japonaise, Bertrand Grébaut du «Septime», un chef influencé par les courants scandinave et enfin Elise Ronnig, une jeune Chef Norvégienne.

Voilà le menu de la soirée :

Hissa Takeuchi
- Chirashi de cabillaud et gomoku-meshi
– Cabillaud grillé servi avec sauce brie de meaux au saké et miso

Bretrand Grébaut
- Crabe royal de Norvège, riz vénéré et infusion de lard

Elise Ronning
- Céviche de truite des Fjords, sauce mangue et câpres
– Tartare de truite des fjords concombre

Olivier Auger
- Brochette et nouilles chinoises à la mangue

Vous l’aurez compris, c’était l’occasion de découvrir et déguster des poissons en provenance de Norvège. Grillés, frits, panés, ou bien même crus, le poisson norvégien était capitaine du navire.

A l’occasion de cette soirée visitnorway.fr offrait un voyage pour deux à Oslo ! Bon nous n’avons pas gagné hélas, mais ça nous a donnée envie d’y aller, ça sera peut-être notre prochaine destination pour cet été.

Pour retrouver les photos de l’évènement, c’est par ici.

Le poisson de Norvège en mode food truck

Après avoir conquis les routes américaines, la tendance des food trucks a aussi envahi le bitume Parisien.

Le Centre des Produits de la Mer de Norvège s’associait à « Cantine California » (un tout nouveau food truck) du 26 au 30 juin pour revisiter à leur façon le produit phare des eaux Norvégiennes, façon… californienne, forcément !

Au menu : un tartare de saumon avec sa salade mesclun composée bio et sa brunoise d’avocat, coriandre, et citron vert pressé ou bien un filet de saumon grillé sur pierre de lave servi avec de petits légumes grillés à la plancha, réduction soja et gingembre.

Chaque formule était servie avec une boisson de fruits naturels et un cupcake.

L’organisme à l’origine de ce tsunami norvégien

Le Centre des Produits de la Mer de Norvège est un organisme norvégien représenté à Paris, dont le siège se trouve à Tromsø, en Norvège. Cet organisme existe depuis 1991, créé par le Ministère norvégien de la pêche dans le but de renforcer la notoriété des produits de la mer de Norvège dans le monde.

Ses activités sont financées par le secteur de la pêche et de l’aquaculture par un prélèvement sur les exportations.

Les principaux axes de communication de l’organisme sont : l’origine norvégienne, les qualités gustatives et nutritives des produits mais également la sécurité alimentaire que garantit le savoir-faire des Norvégiens en matière de pêche et de pisciculture.

La France étant le second marché d’exportation pour les produits de la Mer de Norvège avec plus de 662 millions d’euros par an, ce qui fait de la Norvège notre plus gros fournisseur en matière de produits de la mer, on comprend mieux pourquoi il y a autant de vagues autour de ces produits scandinaves !

Les gourmands 2.0, fins enquêteurs, ont du mouiller leurs bottes et jouer de la fourchette, mais nous savons enfin pourquoi la Norvège est aussi présente ces derniers jours. Mais alors… Alain Ducasse serait-il lui aussi de mèche avec son mois consacré au Fish&chips ? ;-)

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

1 Commentaire

  1. Avatar
    Mélanie juillet 15, 2012

    Intéressant !

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *