Echappée gourmande à la Bigarrade


Cette semaine, Les gourmands 2.0 étaient invités à La Bigarrade,  pour gouter à la cuisine de Yasuhiro Kanayama, nouveau chef du restaurant. Nous avons partagé notre repas avec Nicolas Jury, journaliste culinaire au Parisien, Patrik Faus, responsable éditorial de Gourmets & Co et bien sur Mia Bertier, qui nous avait convié.

L’Histoire de la Bigarrade

Avant toute chose, laissez nous vous racontez l’histoire de ce restaurant. En 2007, Christophe Pelé quitte les cuisines du Royal Monceau, pour ouvrir son propre restaurant : La Bigarrade. Il est très rapidement salué par la critique et acquiert en 2009 sa première étoile Michelin, avant d’être récompensé d’une seconde étoile en 2010.
Après avoir travaillé main dans la main avec Christophe Pelé, Yasuhiro Kanayama prend les rênes seul de la Bigarrade. Le chef doublement étoilé a décidé de quitter ses cuisines afin de prendre un peu de recul et développer son imagination.
Pour accompagner cette évolution et s’adresser à de jeunes gourmets, les deux chefs ont revu les prix de la carte à la baisse. Le premier menu au déjeuner est à 35 euros, un prix tout à fait raisonnable pour une cuisine de cette qualité.

Le produit au cœur des recettes  

La cuisine de la Bigarrade est épurée et très créative, le menu change tous les jours. Tout comme son prédécesseur, le chef japonais se concentre sur des produits de saison. Comme nous l’expliquait Mia, Christophe Pelé servait de la langoustine le 15 mai, si le meilleur jour de l’année pour en manger était le 15 mai. Le produit est à l’honneur dans l’assiette et doit donc être absolument parfait.
Il n’y a pas de carte dans ce restaurant et vous devrez vous laisser guider par le chef qui vous proposera une succession de bouchées singulières. Celles-ci sont vraiment exquises et ces petites bouchées laisse naitre une légère frustration pour des gourmands comme nous. L’avantage de ce type de cuisine, c’est qu’on ne s’ennui pas avec un plat que l’on n’arrive pas forcément à finir parce que le palais est lassé des saveurs. Aors peut-être que c’est ça le secret : faire des mets en petites quantités, afin que l’on ne laisse pas le palais s’habituer. L’éphémère augmente le plaisir de chaque nouvelle bouchée.

Une ambiance printanière

Alors que Christophe Pelé servait 50 couverts à chaque service lorsqu’il était au Royal Monceau, il n’en sert plus que 20 à la Bigarrade. Une petite salle donc, avec une cuisine ouverte où l’on voit les cuisiniers s’activer derrière leurs fourneaux. Mais pas d’inquiétude, il n’y a ni odeurs, ni nuisances sonores. L’ambiance du restaurant est très calme et la décoration épurée et printanière. D’ailleurs, il convient aussi bien pour un rendez-vous d’affaires que pour un rendez-vous galant.

Au menu de notre déjeuner

Amuses bouche
Moules, poireau et colonnetta
Avocat croustillant, coriandre et riz soufflé
Maquereau, fraise et chrysanthème

Entrée
Foie gras, langoustine marinée, émulsion de beurre noisette, girolles, Arenkha

Plats
Barbue, crème d’abricot, courgette, amandes et écume de reine des près
Agneau, haricot plat, coques, oignon rouge et jus au schizo

Desserts
Granité de pastèque et citron vert
Crème de citron verveine, gelée de rhubarbe
Salade de fenouil, ananas, passion à l’huile d’olive
Glace au lait et crumble
Crème brulée à la lavande
Tarte au chocolat, crème de raifort

Les vins
Rouchefer  –  Agnès et René Mosse – Anjou 2010
Les Quilles Libres – VDP des Côtes Catalanes – Clos de l’origine 2009
Brise Cailloux – Mathieu Barret – Cornas 2010
Moscato d’Asti – Canelli Bera – 2011

Vous pouvez retrouver toutes les photos de ce déjeuner  sur notre page Facebook.

Informations & Tarifs

106 rue Nollet
75017 Paris
01.42.26.01.02
Fermé le samedi midi, le dimanche et le lundi

Déjeuner
Petit menu dégustation : 35€ et supplément de 50€ accord mets & vins
Grand menu dégustation : 55€ et supplément de 50€ accord mets & vins

Diner
Petit menu dégustation : 65€ et supplément de 50€ accord mets & vins
Grand menu dégustation : 85€ et supplément de 70€ accord mets & vins

Nous remercions Mia Bertier de nous avoir fait découvrir ce petit coin de paradis gourmand qu’est la Bigarrade. Nous avons eu un véritable coup de coeur pour ce restaurant gastronomique mais qui se veut abordable. Nous recommandons à tous nos lecteurs d’y aller, au moins par curiosité, car les accords entre les mets sont vraiment incroyables. Pour les plus petits-budgets, pensez à réserver plutôt le midi ;-) 

[googlemaps https://maps.google.com/maps?f=q&source=s_q&hl=fr&geocode=&q=106+rue+Nollet+75017+Paris&aq=&sll=48.867314,2.332495&sspn=0.006324,0.015686&ie=UTF8&hq=&hnear=106+Rue+Nollet,+75017+Paris,+%C3%8Ele-de-France,+France&t=m&z=14&ll=48.888788,2.318398&output=embed&w=630&h=350]

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

6 Commentaires

  1. Avatar
    MarYon juillet 25, 2012

    Voilà une adresse qui donne furieusement envie !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 juillet 25, 2012

      Vraiment, vous ne serez pas déçue ! Nous on va certainement y retourner.

      Reply
  2. Avatar
    Anonyme juillet 25, 2012

    Une très bonne adresse à connaitre, en effet ça donne envie de se déplacer rien que pour ça ! Merci aux Gourmands 2.0 de nous l’avoir fait découvrir en détail, dur métier.

    Reply
  3. Avatar
    Berton Thierry juillet 25, 2012

    En effet cela donne envie de se déplacer rien que pour ça ! Une très belle adresse à faire, merci aux Gourmands 2.0 pour la découverte en détail, dur métier que le votre !

    Reply
    • Avatar
      Les gourmands 2.0 juillet 25, 2012

      Merci à toi Thierry ! En effet le métier des gourmands est vraiment très dur ;)

      Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *