Réseaux sociaux et hôtellerie

C’est un fait, les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans nos vies. Les entreprises en prennent conscience et décident donc d’exploiter ce nouveau filon pour communiquer plus efficacement. 

Cette règle n’échappe pas à nos amis hôteliers qui sont de plus en plus nombreux à se lancer sur ces nouveaux médias, comme en témoigne une récente étude lancée par TripAdvisor. Du 21 décembre 2011 au 4 janvier 2012 TripAdvisor a décidé, certainement afin de corriger son image détestable auprès des hôtels, de lancer une grande enquête auprès de 9 000 hôteliers dans le monde sur les perspectives d’utilisation des réseaux sociaux.

Regardons le pourcentage d’hôteliers qui prévoient de surveiller en 2012 les commentaires sur leurs établissements publiés par les voyageurs sur les réseaux sociaux :

La France se positionne donc en 4ème position après l’Espagne, l’Allemagne et les USA.

Surveiller les commentaires est en effet devenu inévitable. Les sites où les clients peuvent donner leur avis et noter l’établissement, se multiplient sur la toile. C’est d’ailleurs une problématique que beaucoup de restaurateurs ont soulevé lors de la décision du Guide Michelin de lancer son site internet. Cela peut en effet être considéré comme une problématique, mais également comme un réel atout. En effet le bouche à oreille a trouvé un nouvel outil, mais plutôt que de le craindre, il est temps de l’utiliser.

C’est la raison pour laquelle certains hôteliers décident d’ajouter une part de leur budget marketing 2012, consacrée aux réseaux sociaux :

Il est intéressant de constater que la France prévoit une part de budget relativement proche de celle des USA. En effet les USA ont toujours eu une longueur d’avance vis à vis de la communication sur les réseaux sociaux, constater que les hôteliers français ne sont pas à la traine est une vraie satisfaction.

Autres chiffres intéressants que révèlent cette enquête, il s’agit du pourcentage d’hôteliers qui prévoient de proposer aux clients en 2012 un accès internet gratuit dans les chambres :

La France est en première position avec 91% d’intention. Avoir accès à internet gratuitement dans les chambres est vraiment devenu essentiel, un établissement se doit de proposer ce service afin d’assurer le confort de ses clients. Que l’on soit en voyage d’affaires ou bien en vacances, l’accès à internet est devenu essentiel. Lorsque l’on parle d’un accès à internet, on veut bien entendu parler d’un accès internet qui fonctionne… Nous ne comptons plus les établissements parisiens où internet semble une option bricolée rapidement. Nous avons même entendu, pas plus tard qu’hier, qu’il était parfois préférable de se rendre dans un Mac Donald ou dans un Starbucks pour des rendez-vous professionnels parce que l’on était certain qu’internet fonctionne correctement ! C’est quand même un comble. Cependant soulignons quand même une réelle envie de la part de nos hôteliers de faire changer les choses sur ce point là.

Un dernier point important à souligner pour clore ce billet : Ne vous trompez pas. Que ce soit dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration ou bien des autres, les services proposés par des acteurs extérieurs sont à étudier avec soin. L’engouement récent pour ce type de stratégie digitale apporte son lot d’amateurs qui vous vendront leurs services et profiteront de votre méconnaissance de ces nouveaux médias. Consulter différentes personnes et bien vous renseigner sur les tendances reste la recette la plus sûre avant de vous lancer dans cette aventure.

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

2 Commentaires

  1. Avatar
    Marion mars 04, 2012

    Article très intéressant, merci ! En effet les offres de certains amateurs sont vraiment à regarder avec méfiance. Une e-réputation mal organisée c’est un risque important. Autant pour des restaurateurs que pour d’autres entreprises.

    Reply

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *