Internet ou la fin des guides gastronomiques


Lundi nous célébrions la sortie du célèbre Guide Michelin 2012, mais il semble que les blogs culinaires et les sites spécialisés soient désormais devenus la référence des fins gourmets. En effet, malgré sa renommée internationale, les ventes du guide Michelin ont été divisées par 5 en 10 ans, et ce, au profit du web.

Les guides gastronomiques ont toujours eu une importance capitale pour les restaurateurs,  cependant, aujourd’hui, tout va beaucoup plus vite et le guide papier, qui est figé, ne peut plus suivre la cadence. C’est pourquoi de nombreux guides gastronomiques, comme le Guide Michelin, le guide Gault&Millau, ou encore le guide moins connu Omnivore, cumulent les deux formats, papier et web, afin de pouvoir abreuver et compléter le guide au quotidien.

Aujourd’hui internet est un outil incontournable pour les gourmands qui veulent se faire un avis sur un restaurant. Et avant même de parler des sites de réservation en ligne ou blogs culinaires, n’oublions pas les sites des restaurants mêmes. En effet ceux-ci ne sont plus cantonnés à l’image que leur donnait les guides, désormais les restaurants, grands chefs étoilés ou non, peuvent véhiculer l’image choisie, ainsi qu’un grand nombre d’informations comme le menu, les prix, des photos des lieux, des avis de clients, etc.

Les sites de réservation en ligne sont à la fois bénéfiques pour les clients et les restaurateurs. En effet, grâce à des sites de réservation en ligne comme LaFourchette, les clients peuvent réserver simplement, sans passer de coup de téléphone et bénéficier de 50% de réduction sur l’addition en réservant à l’avance. Mais les restaurateurs ne perdent pas d’argent pour autant, car ils gagnent beaucoup en visibilité et, pendant les périodes creuses, le site permet de remplir la salle.

On peut alors penser que le classement des restaurants n’est pas fiable, car les critiques sont faites par des amateurs anonymes… Idée vite réfutée par le fondateur de LaFourchette, Bertrand Jelensperger, qui dit que même si on ne peut pas faire confiance à un avis, lorsque le restaurant comptabilise 100 critiques, la moyenne sera forcément représentative du restaurant.

Alors, après tout ça on ne s’étonne plus qu’un tel site attire plus de 2 millions d’internautes par mois, soit 20 fois plus que le nombre d’acheteurs du célèbre guide rouge. Guide Rouge qui a d’ailleurs sortie sa version web tout récemment … 

email
Les gourmands 2.0

Cet article vous plaît ? N'hésitez pas à le partager à vos amis ! Si ce n'est pas déjà le cas, rejoignez-nous sur notre page Facebook et notre compte Twitter pour ne rater aucune de nos actualités gourmandes.

0 Commentaire

Aucun commentaire!

Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *